Forums de discussion publique » 1: SUJETS DIVERS » Alimenter la peur
Ajouter commentaire
 
Marie-Tremblay
04/02/2012 22:58
Bonjour,



Ce forum n'est peut-être pas un endroit pour débattre, mais je considère que nous avons tous le droit de nous exprimer, et comme cette personne vient de le faire en public, permettez-moi de le faire ici et de témoigner de l'impact de certains propos concernant notre situation à tous..



Ce que je viens de lire m'ENRAGE!!!



Cette semaine, j'ai aperçu un article qui parle des ITS sur canoe.ca sous la rubrique "amour" : vivre avec une ITS (L'herpès principalement). Ils parlaient d'ITS rencontres. J'ai été étonnée de le lire une fois il y a deux jours et un autre qui traitaient du même sujet aujourd'hui (My god, ils s'acharnent!).



"C'est super" je me suis dit! "Enfin, ça va arrêter d'être tabou!"



En lisant l'article, je me rend compte que le ton adopté en parlant de "ces gens-là" et de "'Un chiffre qui fait peur" me titille un tantinet! Mais bon, l'avantage est qu'on en parle! Je continue ma lecture et passe par-dessus mon feeling étrange...



L'article se termine par le témoignage d'un couple qui s'est rencontré sur ITS rencontres et la fabuleuse opportunité que leur a apporté ce site. Ils auront enfin une Saint-Valentin heureuse. Yé pour eux!



Et c'est précisément à ce moment que je sors de mes gonds. Je vais simplement copier-coller les dernier paragraphes, car je ne veux interpréter des mots qui ne sont pas les miens..



-----

«La lèpre n'existe plus parce que les lépreux restaient entre eux», a affirmé Josée qui sait que ses idées sont loin de faire l'unanimité. «Je considère que si je veux protéger les enfants de demain, je ne vais pas aller infecter quelqu'un qui ne l'est pas. Je contribue à aider la société et, dans le fond, c'est ce qui les gens qui ont l'herpès devraient faire: être seulement avec les gens qui ont l'herpès pour éviter d'en contaminer d'autres. (…) ITS Rencontres nous permet de nous retrouver entre nous, on a le même virus, on le garde entre nous et on essaie de ne pas infecter les autres autour.»



Alain s'est levé de son fauteuil sur lequel il s'était tortillé pendant que Josée expliquait son raisonnement. Questionné quant à l'idée de quarantaine, il a répondu :



«C'était la méthode qui fonctionnait à l'époque. Ce n'est pas dénué de sens sauf que les gens n'aiment pas être étiquetés, je ne suis pas différent des autres, et c'est radical comme façon de faire. Trop radical pour la société d'aujourd'hui qui est très libérale.»





Comment expliquer qu'elle vient d'alimenter la peur qui tourne autour de ça! B-R-A-V-O ET M-E-R-C-I! Vous êtes peut-être en couple, mais moi je dois encore l'annoncer car NON, je n'ai pas renoncé à rencontrer des gens qui n'ont pas cette MALADIE NON GUÉRISSABLE...



Merci! Maintenant quand je vais l'annoncer à quelqu'un, il va pouvoir me dire:



"Hey, ouais, j'ai lu un article là-dessus, SUR UN DES SITES LES PLUS VISITÉS DU QUEBEC, d'ailleurs tu penses pas que tu devrais te reproduire seulement avec les tiens!?



MAUDIT SOIENT CES PROPOS!



Vous pouvez l'intégrale qui est passée sur le site de canoe.ca cette semaine, ici:

fr.canoe.ca/artdevivre/ellelui/article1/2012/01/30/19314456-ca.html
 
 
Marie-Tremblay
08/02/2012 23:04
Bonjour Pharaon!



Oui, ça rajoute à la douleur que de se faire "stamper". Mais bon, heureusement, beaucoup de personnes vivent dans les années "2010" et sont ouverts d'esprit.



Il faut toujours rester nous-même ouvert pour espérer que les gens s'ouvrent à nous.



:)
 
 
manager
09/02/2012 00:32
Bonsoir Marie,



J'aimerais apporter quelques petites mises au point concernant ma portion d'entrevue. Je peux vous assurer que moi aussi, j'ai été surpris par certains propos qui ont été rapportés.



L'entrevue que j'ai effectué avec la journaliste a eu une durée d'environ 1hrs30. Nous avons fait le tour de plusieurs sujets concernant les ITS IST (prévention, diagnostiques, manque de support et ressources) donc le pourquoi du site.



La raison première du site et de permettre à ceux qui souffre d'isolement par rapport à leur ITS IST et qui ont de la difficulté à rencontrer suite à leur situation propre de pouvoir échanger, rencontrer, et qui sait pouvoir possiblement trouver l'amour au passage.



Je me rappel dans le cadre de l'entrevue d'une portion de la discussion lorsque nous discutions de l'absence quasi complète de ressources de soutien pour la portion de la population qui vit avec une ITS IST.



Le gouvernement dépense beaucoup en prévention mais investie très peu dans le soutien. C'est dans ce sens que j'ai mentionné une phrase qui ressemble à ceci : ''c'est beau les campagnes de prévention mais après un diagnostique positif, on fait quoi avec ces gens la''? Autrement, dit, après un diagnostique positif, on fait quoi pour soutenir la population qui reçoit un diagnostique positif? Et je m'inclut dans cette population pour avoir eu beaucoup de difficulté à trouver du soutien à l'époque de mon propre diagnostique d'herpès génital.



Je fus donc surpris moi même de voir la façon que la citation a été utilisé dans l'article, voir, le ton sensationnalisme utilisé en général.



Si vous consultez les autres articles dans le passé qui parle de nous, on ne parle pas du tout de nous ainsi.



Mais lorsque on accepte de se livrer à ce genre d'exercice soit une entrevue, nous n'avons aucun contrôle sur la façon qu'un article peut être rédigé, ni la perception et point de vue des faits qu'un journaliste peut avoir et de la façon que ce dernier écrit son article.



Un autre exemple en ce sens et lorsqu'on a parler du site ITS IST Rencontres lors de son lancement il y a deux ans à l'émission ''La fosse aux lionnes''. Nous étions très mal compris par deux des membres du plateau alors que Mme Renée-Claude Brazeau trouvait notre site génial mais fut attaqué de toute part.



Mais sachez que le but, au contraire, pour moi, n'est pas d'alimenter la peur. Je trouve très important de le dire.



Au contraire, mes actions propre à construire ce site et de participer au groupe de soutien à Montréal pour gens vivant avec l'herpès génital vont complètement dans le sens opposé, soit de ne pas être étampé et stigmatisé mais au contraire de se sentir totalement libre de l'emprise de notre ITS IST respectif.



Pour la portion d'entrevue effectué par le couple et le point de vue de Josée, je ne le partage pas du tout, comme je sais que 99,9 % des personnes vivant avec une ITS IST ne la partage pas non plus.



Au contraire, loin de vouloir créer un ghetto, si au contraire la venue sur ce site permet à des personnes vivant avec une ITS de trouver du soutien, de grandir et de trouver le courage et de la confiance afin d'être outiller pour annoncer leur situation d'ITS à un partenaire non infecté, pour moi cela reste le but ultime à atteindre pour nous tous. Ce site peut servir de courroie de transmission pour atteindre cette étape.



Mais je suis aussi conscient que pour certaines personnes, pour divers raisons, il est très difficile, voir impossible pour eux d'en venir à cette étape de pouvoir annoncer leur condition. Ce site devient donc un outil plus qu'important, mais essentiel pour eux.



Malgré tout, je crois qu'il y a quand même du positif dans l'article, donc l'histoire de Maryse et de Vincent entre autres.



En terminant, je continuerais toujours a parler publiquement pour corriger le tir afin que nous ne soyons pas stigmatisés. Ceci prendra beaucoup d'entrevues, beaucoup d'articles mais petit à petit, un à la fois, nous tenterons éduquer le 75% de la population non infecté afin de briser le grand tabou qui existe au sujet des ITS IST, et cela pour le plus grand bien du 25% de la population qui vit avec une ITS IST.



Je ferais toujours de mon mieux pour tenter de vous servir.



Guy Leduc

Fondateur du site ITS IST Rencontres



Voici quelques articles ou on parle du site ITS IST Rencontres dont une entrevue avec Bénoit Dutrizac sur 98,5 FM



exruefrontenac.com/nouvelles-generales/societe/12108-its-infection-rencontre-site-internet



bestofrencontre.fr/articles-sites-de-rencontre/tous-sont-compris-652/à



Entrevue Benoit Dutrizac :www.985fm.ca/audioplayer-archives.php?mp3=content_Audio/240541.mp3



La fosse aux lionnes :www.youtube.com/watch?v=GnVN2NuU6lw
 
 
Marie-Tremblay
24/02/2012 23:28
Merci Guy d'avoir pris le temps de répondre.



Je connais vos bonnes intentions par rapport à ce site et je crois que nous pouvons tous convenir du positif que ce genre de site peut apporter.



Je suis aussi consciente que lors des entrevues, nous ne savons pas toujours ce que les gens vont retenir de nos paroles et je suis contente de voir que vous avez ajusté ce point.



Évidemment, je souhaitais surtout relever les propos de la jeune dame.



Je sais que j'en entendrai de la sorte probablement toute ma vie et j'espère que je ne serai pas la seule à les dénoncer.



Ce qui est le plus difficile, c'est d'entendre ce genre de propos et de ne pas pouvoir exprimer notre hargne librement, à tout moment, comme sur un autre sujet qui nous toucherait...Je suis donc ravie d'avoir une plateforme comme ici où je peux retrouver des gens qui me comprennent et qui ont aussi ce besoin d'exprimer leurs peurs, frustrations et peines. Mais aussi leurs joie et leur apprentissage face à cette situation.



C'est frustrant d'être témoin d'opinions dignes des années 40 face à des sujets externes à nous -disons sociaux-, mais c'est tellement plus frustrant quand c'est un sujet très personnel, que nous vivons de l'intérieur et dans le silence...
 
 
soleil
25/02/2012 09:16
wow faut le faire,moi ca fait 21 ans que je vie avec ce petit probleme et tres peu de gens dans mon entourage le savent, je te trouve courageux Félicitation et merci
 
 
Marie-Tremblay
28/02/2012 18:54
Haha bien dit!



J'ai aussi fait le vœux de dédramatiser. Dans mon entourage, tout le monde la sait. Ma philosophie? Ceux qui ne sont pas capables de le prendre, je ne les veux pas dans autour de moi. Et le reste..qu'est-ce que ça peut bien leur F@%#*$ en vrai? Et, en effet..Ils ont tous réagi à peu près de la même manière. Et beauuuucoup de gens me répondent:



"Je sais c'est quoi, j'ai déjà pensé l'avoir, j'ai passé tous les tests, je me suis renseigné et bla bla." Ou "Ouais, mon ami l'a aussi"

--> Super! J'ai pas besoin de faire de cours! Bon, certains vous diront "J'ai passé à côté une fois, j'me mettrai pas en danger encore une fois" À ceux-là je réponds " ben je suis ben contente de ne pas m'être investie avec toi, j'aurais perdu mon temps...2 de quotient!



Sinon c'est du type curieux:

"Ah oui? Et comment tu vis avec ça? C'est quoi les symptômes? Etc.."

-->Pis là j'me lance dans une mission d'information! Plus les gens seront renseignés, moins ce sera tabou. Et ÇA c'est la vraie façon d'enrayer le jugement mal placé et exagéré. Pas de se reclure en ghetto...Grosse Nouille...



Ou bien c'est dans l'empathie:

"Pauvre tite, tu vas voir, ça va bien aller, tu vas pogner un bon gars qui va comprendre"

-->Et là tu te dis que c'est vrai, ça m'aide à faire le tri avec les tapons. Ça m'a pas du tout empêché d'en rencontrer, mais je vois définitivement plus clair..et plus rapidement à savoir si ça vaut la peine de m'investir..



FAK! Finalement, on se rend compte après l'avoir annoncé qu'on a plus besoin de vivre en silence avec ceux qu'on aime, c'est déjà beaucoup. Je le conseille à tout le monde. J'ai même demandé à ce que ça ne soit pas tabou auprès de mes proches. On (surtout moi) le tourne souvent à la blague.



Évidemment, aux yeux de la société générale, on reste des mammifères infectieux qui se sont probablement prostitués avec des lépreux des années 1400, mais bon...pas auprès de notre entourage proche! Tsais, si on se fait rejeter par quelqu'un à qui on l'a annoncé, on a comme une armée avec nous autres qui disent "ah ben le maudit tapon, y s'rend même pas compte qui va sûrement le pogner avec une autre..GRRR, je suis fâché(e) avec toi!!!"



C'est pas le miracle à tout, mais ça allège en maudit!

 
 
Les commenaires de forums publiés ici sont de nature publique. Toutes les heures sont en heures normal de l'est HNE ou heures avancé de l'est HAE -  GMT